Lisbonne, et le quartier de Belém

Lisbonne

Avant de partir au Canada, je voulais absolument découvrir Prague et Lisbonne ! C’est chose faite, je peux partir en Amérique tranquille ! Après avoir visité Prague en juin, j’ai passé un week-end à Lisbonne fin novembre. Entre les deux, mon cœur balance, je ne sais vraiment pas quelle ville j’ai préféré. Elles ont toutes les deux beaucoup de charme et on y trouve vraiment beaucoup de choses à faire ou à manger  😉

Tout d’abord si vous vous posez la question, sachez que Lisbonne est encore très agréable à visiter fin novembre puisque l’on a eu grand soleil et 17°. Les soirées étaient par contre plus fraîches. La ville est encore pleine de touristes, mais surement pas autant qu’en été, ce qui est plus agréable pour les visites ou les restaurants.

Petit topo sur les transports : vous pourrez vous déplacer en train, métro, bus, tramway, navette fluviale et Uber. Vous verrez que Lisbonne est une ville qui se fait bien à pieds, tout est proche ! Il y a différents systèmes de tickets pour vous déplacer, mais selon moi, pour un week-end, le mieux est d’acheter une carte VIAGEM à 0.50cts et de charger 10€ dessus. Ensuite, le décompte se fera en fonction des transports choisi. Cela nous a suffit pour 4 jours en prenant quelques fois le Uber, qui est vraiment peu cher à Lisbonne ! (par ex : aéroport – centre ville →  8€ en Uber X)

➱ Piqûre de rappel pour ceux qui n’ont pas lu mon City-guide sur Prague où je vous expliquais comment utiliser le GPS de votre téléphone sans utiliser de data.

carte-lisbonneAvec l’application Google Maps, vous pouvez quand vous avez du WIFI, enregistrer une carte, y ajouter les lieux à visiter et ensuite la consulter en mode « avion/hors-connexion ». C’est génial pour vous repérer et vous déplacer car Google Maps même sans réseau vous situe, se déplace en même temps que vous et vous guide grâce au curseur. Ainsi ça vous évite de vous déplacer avec une carte, de faire du hors-forfait et surtout vous êtes sûr d’aller dans la bonne direction.


Vendredi 25 novembre

Nous sommes arrivées à Lisbonne vers 18h30 et nous avons rejoint notre Airbnb. Super emplacement, très propre et bien équipé… rien à redire ! D’ailleurs, mon code promo de 30€ à valoir sur votre 1ère réservation est toujours valable ici ! Profitez-en 😉

img_1517


••• Maruto bar & bistro •••

Nous n’avons pas fait grand-chose ce soir-là, si ce n’est dîner dans un bar à tapas, situé dans le quartier de l’Alfama que j’avais trouvé sur Trip Advisor et qui avait de très bon avis; un lieu à découvrir absolument… Vous vous régalerez avec une planche de charcuteries, de fromages, des toasts aux sardines… bref des saveurs typiques du Portugal ! Et en plus, les propriétaires parlent français…et ce n’est pas très cher !

LisbonneLisbonneLisbonne


Samedi 26 novembre 

Pas de chance car ce jour nous avons eu un peu de pluie, du coup on a adapté le programme et avons passé une grande partie de la journée dans le quartier de Belem. Pour s’y rendre, nous avons pris le train à la station Cais do Sodré. Il faut compter 7 min. de trajet.

••• Le jardin botanique AJUDA •••

Nous avons commencé par le jardin botanique (entrée : 2€/personne). Les avis sont mitigés sur ce jardin, en ce qui nous concerne, nous avons beaucoup aimé; tant le jardin qui comprend diverses espèces tropicales, originaires de Nouvelle-Zélande, d’Australie, de Chine, du Japon et d’Amérique du Sud, que la vue panoramique sur Lisbonne.

Lisbonne

1

Sur le chemin du jardin botanique, vous passerez devant un commissariat de police… aux couleurs très vives.LisbonneLisbonneLisbonneLisbonneLisbonneLisbonneLisbonneLisbonneLisbonne


••• Mosteiro dos Jerónimos •••

Nous avons ensuite été au Mosteiro dos Jerónimos (Monastère des Hiéronymites). A l’origine, il était habité par les moines de l’Ordre du Christ lesquels avaient pour mission d’apporter leur aide matérielle et spirituelle aux marins qui accostaient les bords du fleuve. La première pierre est posée en janvier 1502, et le chantier pharaonique sera en grande partie financé par les profits du commerce d’épices et grâce aux richesses rapportées des grands voyages de découverte portugais du XVIe siècle. On parle d’ailleurs de 750 tonnes d’or consacrée chaque année au chantier de construction.

Lisbonne

1

Un autre commissariat de police… décidément à Lisbonne, ils sont très photogéniques ! 😉

LisbonneLisbonneLisbonneLisbonneLisbonne

Enfin, on a surtout trouvé refuge dans l’église Sainta-Maria car il pleuvait averse. L’intérieur de la nef de l’église surprend par le raffinement et la virtuosité de sa voûte. La décoration des piliers et de la voûte sont de João de Castilho, dans le pur style manuélin.

LisbonneLisbonneLisbonneLisbonne


••• Tour de Belem •••

Puis, nous avons marché jusqu’à la Tour de Belem. Construite sur les bords du Tage entre 1514 et 1519 par le roi Manuel Ier de Portugal pour garder l’entrée du port de Lisbonne, elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1983, conjointement avec le monastère des Hiéronymites.

La tour de Belém évoque l’Afrique en plein Lisbonne. Sous ses terrasses, ses balcons et ses échauguettes mauresques, cette citadelle, édifiée au XVIe siècle par Arruda pour abriter les capitaines du port, a vu passer les caravelles en partance pour les côtes de Guinée. La tour de Belém fut construite afin de servir à la fois de porte d’entrée à la ville de Lisbonne mais aussi en tant que partie intégrante du système de défense protégeant l’embouchure du Tage et le monastère des Hiéronymites, lesquels constituaient des points stratégiques pour envahir la ville.

LisbonneLisbonne


••• Fábrica de Pasteis de belem •••

Après de longues heures de marche, il était quand même temps que l’on s’accorde une petite pause gourmande ! Nous avons été dans le très célèbre café qui se situe à Belem à coté du Monastère pour découvrir les Pasteis de Nata.

« L’usine » comprend un dédale de salles couvertes d’anciens azulejos blancs et bleus, avec plus de 400 places assises où vous pourrez vous joindre à la foule et boire le café ou acheter une boîte ou deux de tartes chaudes à emporter; Selon le responsable de l’usine, 20 000 tartes sont cuites chaque jour !

Cette pâtisserie a semble t-il, été créée au XIXe siècle par des religieuses du monastère des Hiéronymites, situé dans le quartier de Belém. Afin d’obtenir des ressources pour faire subsister leur ordre, les moines les vendaient dans une petite boutique proche du monastère. Celle-ci est, depuis 1837, la seule à vendre les pastéis de Belém, recette originale des pastéis de nata vendus à travers le reste du pays.

À cette époque, Lisbonne et Belém sont deux villes distinctes reliées par des bateaux à vapeur. La présence du monastère et de la tour de Belém attiraient beaucoup de touristes qui plébiscitaient rapidement les pastéis de Belém.

La recette originale, tenue secrète depuis le XIXe siècle, reste bien gardée et les maîtres pâtissiers sont les seuls à la connaître. Même si ces artisans sont très peu nombreux, ils continuent à fabriquer artisanalement les pastéis de Belém. N’importe quel café ou pâtisserie au Portugal propose aujourd’hui des pastéis de nata. Toutefois, la Fabrica de Pastéis de Belém est le seul endroit au monde où vous pouvez acheter la véritable pastel de Belém, au goût exquis et unique.

LisbonneLisbonne


••• Le Cristo Rei •••

Pour finir la journée, nous avons pris la navette fluviale (inclus dans la carte VIAGEM) de Cais do Sodré direction Cacilhas. Comptez  à peine 5/10min pour la traversée. Ensuite, il faut prendre le bus 101 dont le terminus est Cristo Rei (2€ A/R).

Le Cristo Rei est un sanctuaire et monument religieux représentant le Sacré-Cœur de Jésus. Il est situé dans la municipalité d’Almada. Surplombant le pont du 25 Avril, il fait face à la ville de Lisbonne par rapport à l’embouchure du Tage. La statue du Christ Rédempteur, qui existe déjà à Rio de Janeiro, au Brésil, donne l’idée au patriarche de Lisbonne, D. Manuel Gonçalves Cerejeira, de construire un monument d’aspect similaire dans sa ville. En 1936, il transmet cette idée au mouvement apostolique de prière, qui l’accueille avec enthousiasme. La première pierre du monument est posée le 18 décembre 1949, après la fin de la guerre et est inauguré le 17 mars 1959, jour de la Pentecôte.

img_1770Lisbonne

Et dans le prochain article, on quitte le quartier de Belém, pour découvrir le Castelo Sao Jorge, le zoo, le centre-ville et plus encore avec pleins de jolies photos…


ON SE RETROUVE AUSSI ICI
fb
ythc

Laissez-moi un petit mot ♡

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s