Mon copain a eu son PVT !

immigration-approved

Au moment où j’écris cette article, nous sommes à exactement 1 mois du départ. En fait, je ne pensais pas écrire cet article un jour. Et comme indiqué dans mon dernier article consacré à notre projet d’expatriation [ici], je vous disais que la prochaine fois que je vous parlerai du Canada, ce serait de Montréal…sauf si quelque chose survenait entre temps !

Et voilà, c’est arrivé… mon copain à obtenu son PVT après 3 années d’attente !!! A 1 mois du départ, je peux vous dire que l’on y croyait plus… C’est ouf !

Si vous avez suivi notre projet d’expatriation et les articles consacrés, vous avez pu voir que la préparation n’a pas été de tout repos et surtout riche en rebondissements.

[ATTENTION GROS PAVÉ A VENIR  😀 ]

Pour faire court, tout a commencé début 2015 lorsque mon copain m’a fait part de son souhait de partir s’installer à Montréal. On s’est donc inscrit au PVT 2015, et à l’époque, c’était 1er connecté, 1er servi sauf que quand 15 000 personnes se connectent en même temps, forcément ça fait tout buguer. Résultat, aucun de nous deux ne l’a obtenu. Ce projet était sorti de notre tête puis en janvier 2016, mon copain est revenu de vacances à Montréal et a remis le projet du Canada sur la table… Je lui ai donc dit « Ok je veux bien partir mais si on a pas le PVT cette année, je veux qu’on trouve une solution alternative » car je déteste faire des projets qui n’aboutissent pas. Du coup, nous voilà à la recherche de solutions… et si on reprenait nos études ? On lance alors les démarches, enfin on commence par mon copain qui obtient son CAQ (certificat d’acceptation du Quebec) et entre temps #TADAM en juin après 6 mois d’attente, j’obtiens le PVT ! Mais comme rien ne se passe comme prévu, il y a des problèmes sur la demande de permis d’études de mon copain dont la réponse traîne tellement qu’en août, il n’avait toujours pas sa lettre d’introduction alors que sa rentrée était censé commencer en septembre. On harcèle l’ambassade du Canada, en vain, alors on fini par annuler sa demande car il était hors de question qu’il parte à la dernière minute. Du coup nous voilà à nouveau à la recherche d’une solution pour lui, à savoir comment pourrai-je lui permettre de travailler avec mon PVT ? La solution était que je trouve un emploi à temps plein qualifié de plus de 6 mois pour lui permettre d’avoir un permis de travail ouvert… ce qui n’est pas simple donc encore du stress et des doutes mais on part sur cette solution et on réserve nos billets d’avion… départ prévu pour le 14/01/2017… Le temps passe et le stress monte de plus en plus quant à l’idée de devoir trouver rapidement un job qualifié… puis finalement énième rebondissement, il obtient enfin son invitation pour le PVT en décembre 2017 !

Et en fait si on est super contents, c’est surtout que beaucoup de choses vont être simplifiées et nous permettre de vivre plus sereinement notre expatriation.

La douane

Il était prévu que l’on arrive à Montréal et passe la douane séparément en mode « on ne se connait pas »; moi en PVT et lui en visa Touriste. En effet, en passant ensemble, les douaniers auraient pu se montrer suspicieux et penser que mon copain souhaite rester deux ans et travailler illégalement sans visa… Il aurait alors pu se voir refuser l’entrée sur le territoire ou se voir attribuer un visa touriste de seulement 2/3 mois. Cela impliquait aussi qu’il voyage avec un seul bagage… car on part rarement en vacances avec 2 grosses valises… alors que l’on part en hiver et pour au moins deux ans.

Les chats

De base, il était prévu que Tigrou voyage en cabine et Myrtille en soute, ce qui me stressait ! En fait, dans l’idéal je voulais prendre 1 chat avec moi et mon copain le 2e…sauf qu’une fois de plus, venir en vacances avec son chat, cela peut paraître suspicieux… bon c’est clair on va loin dans notre réflexion mais il faut penser à tout pour ne pas se retrouver bête devant le douanier. En plus, stress supplémentaire : pour voyager en soute en hiver, Air Canada exige que l’animal pèse 4.5kg et aucun de mes chats ne pèsent ce poids… donc maintenant, grâce à son PVT, on pourra voyager avec les deux chats en cabine !

Le travail

Grâce à nos PVT, on pourra travailler tous les deux, ce qui m’enlève la pression de devoir vite trouver un job qualifié car 1/je n’aurai pas à travailler pour 2; ce qui est contraignant financièrement et aurait pu mettre en péril notre expatriation, 2/je pourrai prendre le temps de trouver un job qui me plait et 3/on pourra s’octroyer quelques semaines pour trouver un logement, et pourquoi pas visiter la région avant de commencer un travail. Et surtout mon copain part plus sereinement car au final, avant d’avoir le PVT, il partait vers l’inconnu sans vraiment savoir s’il allait pouvoir travailler un jour… et comme on a plus 20 ans, c’était difficilement acceptable.

Les démarches administratives

Lorsque l’on arrive dans un nouveau pays, il y a un tas de démarches à effectuer : aller chercher son NAS (numéro d’assuré social), ouvrir un compte en banque, trouver un logement et en tout cas pour les 2 premières, il est nécessaire d’avoir un visa de travail. On pourra donc effectuer toutes ces démarches ensemble dès notre arrivée.

Bon promis, la prochaine fois que l’on se retrouvera, ce sera de Montréal… départ prévu dans 4 semaines, je dois l’admettre, on ne tient plus en place !


SUIVEZ NOS AVENTURES AUSSI ICI
fb
yt

4 réflexions sur “Mon copain a eu son PVT !

Laissez-moi un petit mot ♡

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s