Un week-end en Montérégie

Il y a quelques semaines, je passais le week-end en Montérégie, région située au sud de Montréal dans la plaine du Saint-Laurent pour découvrir deux des attraits touristiques de la région, l’expérience Statera et le Fort-Chambly. 

Je vous partage notre itinéraire ci-dessous et une vidéo à la fin de l’article !

Samedi 30 juin 2018

Départ de Montréal vers 10h. Je passe chercher ma copine Morgane qui m’accompagnera, une nouvelle fois pour ce week-end ! On prend la route direction Sorel-Tracy, à 1h de route, pour vivre une expérience unique, Statera, la 104e île !

IMG_0130 - copie

Lancée en juin 2018, Statera est une toute nouvelle expérience immersive déclinée en trois volets qui nous a permis de découvrir la richesse naturelle, culturelle et historique de la région.

Le feu, la terre, l’air et l’eau se déchaînent dans un tourbillon d’éléments qui nous transporte au coeur de Statera – La 104e île à travers une atmosphère magique des îles de Sorel.

On récupère notre bracelet qui nous donne accès aux expériences et à de nombreuses réductions en ville, super sympa !

La croisière : la découverte des îles

On commence par une croisière de 3h à travers l’archipel des 103 îles faisant partie de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre, reconnue par l’UNESCO.

IMG_0124

Emblématiques, on apprend que les îles Sorel sont un point de repère historique et un lieu phare pour tous les navigateurs ! Guidés à travers de mythiques chenaux aux allures de bayous, on profite d’un temps ensoleillé pour observer la nature et les jolies habitations au bord de l’eau !

IMG_0046IMG_0067IMG_0070IMG_0086IMG_0093IMG_0098IMG_0107

Le parcours dans le noir

Vers 17h, on se dirige vers la 2e expérience, le parcours dans le noir ! Pour commencer, on enfile un équipement assez original : des écouteurs et une lanterne magique ! Une lanterne magique ? Oui, pour récolter l’énergie des éléments…

Ce parcours immersif mélangeant réalité et fiction déborde de stimuli sensoriels mettant en scène la faune, la flore et les mythes et légendes des îles de Sorel. Sans vous en dire trop, car je vous invite à découvrir par vous-mêmes cette expérience, votre mission lors de ce parcours est de remplir une quête interactive en traversant 4 zones représentant chacune l’un des 4 éléments de la nature : l’eau, la terre, l’air et le feu. Votre périple sera parsemé de découvertes et de tâches ludiques à accomplir : piloter un navire entre les îles, maîtriser le feu, pêcher des espèces sous-marines….

En fin de journée, on se rend à notre hôtel, l’Hôtel de la Rive pour déposer nos affaires ! C’est bien pratique, il est à quelques minutes de Statera, et en plus il est super sympa 🙂

IMG_0176

Puis ensuite, direction le restaurant Les Années folles ! Vous serez surpris par la déco… de l’extérieur, on ne s’y attend pas ! Un magnifique lustre, des tons feutrés, des banquettes en velours et des fresques de style victoriennes surplombent la scène et le motif est visible à divers endroits dans le bâtiment. J’adore ! La carte est variée, de quoi faire plaisir à tout le monde, on s’est régalées ! Et le service était impeccable, les serveurs adorables et au petit soin ! C’est une belle adresse que je vous recommande vivement !

IMG_0196IMG_0187

Projection 360 sous un dôme

Après notre dîner, vers 21h30, on termine la journée avec la dernière expérience, la projection 360 sous un grand dôme ! Le film Statera – Le fleuve qui marche nous transporte à travers une fresque narrative de plus de 1 000 ans qui célèbre les différents chapitres de la riche histoire de Sorel-Tracy et souligne la dualité des mondes naturels et industriels sur laquelle repose le développement de cette région.

Après cette journée riche en découverte, on file à l’hôtel dormir !

Dimanche 1er juillet 2018

Après un petit déjeuner gourmand… des pancakes aux fraises et Nutella – il fallait bien fêter comme il se doit la Fête du Canada – on prend la route direction la ville de Chambly pour découvrir le Fort-Chambly !

IMG_0245IMG_0219IMG_0224IMG_0258

Ce n’était pas forcément la meilleure journée pour une visite du fort car il faisait + 40° et très humide ! On a alors écourté la visite extérieure pour passer plus de temps à l’intérieur. Je compte y retourner prochainement pour découvrir la ville et les alentours du fort car ça semblait bien sympa.

IMG_0237IMG_0259

En tout cas, pour vous raconter notre matinée, on a eu la chance de faire la visite avec un guide qui nous a, dans un premier temps, parlé de l’histoire du fort.

Au pied des rapides de Chambly, le Fort-Chambly constitue l’un des plus importants vestiges de l’architecture militaire des XVIIe et XVIIIe siècles ; il s’inspire des principes des fortifications françaises à la Vauban.

Désigné lieu historique national en 1920, le fort Chambly est aujourd’hui un lieu d’interprétation qui rappelle l’histoire militaire et sociale de la vallée du Richelieu, de 1665 à 1760.

Le premier fort fut construit en 1665 par les Français sous le nom de fort Saint-Louis. On en apprend ensuite plus sur les différentes batailles contre les Iroquois et les Britanniques. Par la suite, les troupes françaises de la Nouvelle-France quitte définitivement l’Amérique. Les Anglais tiennent alors le fort jusqu’au 20 octobre 1775, date de son invasion par les Américains. Les Britanniques en reprirent le contrôle en juin 1776.

Mal entretenu et décrépit, il fut abandonné dans les années 1850.

On a ensuite fait une brève visite intérieure du fort. Sur deux étages, on explore les différentes thématiques qui racontent la Nouvelle-France et les mystères de la fortification à travers des maquettes, scènes en trois dimensions, trames sonores, bornes interactives, artefacts et vidéo…

Contrebande, une exposition à déjouer

On a aussi découvert la toute nouvelle exposition interactive « Contrebande, une exposition à déjouer ». À travers cette exposition interactive – super intéressante – dont vous êtes le héros, vous découvrirez l’univers méconnu de la contrebande au 18e siècle et comment sous le nez des autorités, une partie du castor de la colonie prenait le chemin de la colonie britannique du New York en échange de produits anglais. Ce commerce illégal reposait sur un réseau bien organisé de relations entre les colons d’origine européenne et les Nations autochtones…

Si vous êtes amateurs d’histoire ou si vous avez des enfants, je vous recommande vivement cette exposition ! L’aspect interactif est très ludique et permet d’apprendre tout en s’amusant ! Il y a aussi de nombreuses animations dans le Fort comme la représentation d’un exercice militaire de 1704 animé sur fond musical, l’essai d’uniforme de soldats, le programme Xplorateurs… de quoi bien amuser vos enfants !

IMG_0257IMG_0230

Après notre visite du Fort-Chambly, nous sommes allées au restaurant Fouquet Fourchette qui propose un déjeuner sous forme de buffet-brunch le dimanche.

IMG_0270

Muffins, viennoiseries maison, pains, rôties, salades, crudités et trempettes maison, courgettes grillées, charcuteries, saumon fumé, oeufs brouillés, bénédictines, bacon, brownies, tarte au sucre à la crème, fruits frais… bref un large choix pour satisfaire vos papilles ! Et croyez-moi, tout était délicieux, enfin tout ce que j’ai goûté en tout cas ! Vous devriez aller y faire un tour, vous ne serez pas déçus 😉

IMG_0282

Puis pour terminer notre journée, et se rafraichir avec ces températures très chaude, nous sommes allées à Salaberry-de-Valleyfield au Complexe aquatique du Parc Delpha-Sauvé ! Encore un coin super mignon, toujours en Montérégie !

Un grand merci à Tourisme Montérégie, Statera et le Fort-Chambly pour l’invitation. Ce fut un plaisir de découvrir cette région pleine de surprises ! 


Regardez la vidéo

2 commentaires sur “Un week-end en Montérégie

  1. Ah ! Le Fort Chambly!
    Il y a comme un saut quantique dans tes notes d’histoire qui donnent l’impression que les troupes françaises ont quitté l’Amérique définitivement après 1665. Il faudrait corriger ce paragraphe car ce n’est pas vrai.
    À la vue des 3 figurants en uniforme, cela m’a fait pensé au chef indien Pontiac qui avait reçu de Montcalm un uniforme d’officier français car il était très fier de battre pour Le Roy Louis XV.
    Mon ancêtre du côté maternel était un mercenaire suisse de Louis XIV, il était originaire de Frieburg. son fils fût Seigneur en Nouvelle-France, il épousa une fille du Roy, descendante directe de Philippe-Auguste, de Charlemagne et de Charles Martel. Ce garçon, C’est mon ancêtre. Cette fille du Roy, c’est mon ailleule. Je suis donc un fier descendant des carolingiens. cela me fait toujours un petit quelque chose de voir des figurants se conduire dignement lorsque vêtus de l’uniforme bleu.

    J'aime

Laissez-moi un petit mot ♡

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s